Billetterie ASSOCIATION CULTURELLE DE LA GIRANDOLE : Réservez votre billet

Pass festival

Pass festival

  • Le Samovar - Bagnolet

Pass festival


Trois fois rien

Trois fois rien

  • Mer. 18 sept. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Trois fois rien est un cabaret sensible et subtil. Le burlesque, le clown, la danse, la poésie, le chant… tout est bon pour partager un moment de joie ! Dans une succession de tableaux décalés, le spectateur laisse de côté les maux que notre société lui incombe pour se laisser submerger par la jubilation de n’être trois fois rien… Et ça fait du bien !


En tant que tel(le).

En tant que tel(le).

  • Jeu. 19 sept. à 19 h 30 + autres dates
  • Anis Gras - Arcueil

En tant que tel est une « mise en scène des savoirs » qui interroge la place de l’individualité dans notre culture commune. À quelles conditions le récit de soi fabrique un terreau pour la démocratie ?


NOVELTY

NOVELTY

  • Ven. 20 sept. à 19 h 30
  • Anis Gras - Arcueil

NOVELTY est un mot anglais qui désigne notamment toute chanson dont le succès est dû à son caractère de pur divertissement et aux aspects extra-musicaux qui l’accompagnent. NOVELTY est une fiction documentaire qui suit par la contrebande la vie et l’œuvre toujours ardente et mystérieuse de Lawrence, auteur compositeur anglais, astre noir du post-punk, ancien SDF, artiste culte vivant aujourd’hui au sommet d’un HLM londonien, d’où il nourrit son rêve vivace de gloire.


Journées Européennes du Patrimoine 2019

Journées Européennes du Patrimoine 2019

  • Sam. 21 sept. de 10 h à 18 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

Portes ouvertes de 10:00 à 18:00


Chaque année, l’équipe du Regard du Cygne profite des Journées Européennes du Patrimoine pour vous ouvrir les portes du studio et vous faire découvrir l’univers du lieu, sa programmation et ses diverses activités.


Réservation souhaitée par téléphone au 01 43 58 55 93 #4 / par mail


Programmation
• Découverte des ateliers hebdomadaires


10:00 – Atelier Danse parents-bébé par Lucia Stella
11:00 – Atelier Danse Contemporaine adultes par Marie-Christine Darlet
12:00 – Atelier Isadora Duncan par Amy Swanson


• Visite guidée à 14:00
par Amy Swanson, fondatrice du lieu


• Projection film à 15:00
Coupé du Monde – Louise Soulié-Dubol et Niko


• Bal participatif à 16:00
Présentation de la saison sous forme de bal participatif par Christina Towle, programmatrice du Regarde du Cygne


• Spectacles à 17:00
Dans le cadre de PROPULSION, tremplin pour les jeunes talents du 20e, en partenariat avec Les Plateaux Sauvages, la MPAA et la Mairie du 20e, les jeunes chorégraphes présentent leur projet.


Made In, Collectif Si Vivantes
L’être-là, Léa Grappe


Atelier Danse parents-bébé par Lucie Stella

Atelier Danse parents-bébé par Lucie Stella

  • Sam. 21 sept. de 10 h à 11 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

Les adhérents de l'association vous proposent de découvrir différentes pratiques artistiques lors d'ateliers découverte.


Atelier découverte, danse parents-bébé


Atelier danse contemporaine adultes par Marie-Christine Darlet

Atelier danse contemporaine adultes par Marie-Christine Darlet

  • Sam. 21 sept. de 11 h à 12 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

Les adhérents de l'association vous proposent de découvrir différentes pratiques artistiques lors d'ateliers découverte.


Atelier découverte danse contemporaine adultes


Atelier Isadora Duncan par Amy Swanson

Atelier Isadora Duncan par Amy Swanson

  • Sam. 21 sept. de 12 h à 13 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

Les adhérents de l'association vous proposent de découvrir différentes pratiques artistiques lors d'ateliers découverte.


Atelier découverte technique et répertoire Isadora Duncan


Visite guidée du lieu par Amy Swanson

Visite guidée du lieu par Amy Swanson

  • Sam. 21 sept. de 14 h à 15 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

Visite guidée par Amy Swanson, fondatrice du lieu


Amel

Amel

  • Samedi 21 sept. 2019 à 15 h et à 17 h
  • Anis Gras - Arcueil

DANS LE CADRE DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX


Concert dessiné autour des thèmes de l’exil et de l‘enfance, se référant aux milliers d’enfants contraints à fuir la guerre dans l’espoir de trouver une terre de paix. Librement inspiré du poème persan « La conférence des oiseaux » de Farid-ud Dîn-attâr.


« Nous souffrons d’un mal incurable qui s’appelle l’espoir » de Mahmoud Darwich
Distribution


Avec la musicienne Stéphanie Verissimo et la comédienne Nil Bosca


Projection vidéo-danse / Coupé du Mondé par Louise Soulié-Dubol et Niko

Projection vidéo-danse / Coupé du Mondé par Louise Soulié-Dubol et Niko

  • Sam. 21 sept. de 15 h à 15 h 30
  • Le Regard du Cygne - Paris

Projection du film Coupé du monde de Louise Soulié-Dubol et Niko


Je rêve d’une frontière

Je rêve d’une frontière

  • Sam. 21 sept. à 20 h 30
  • Anis Gras - Arcueil

DANS LE CADRE DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX


L’auteur et conteur Charles Piquion questionne la frontière physique et géographique et rapidement la frontière que nous connaissons est bousculée pour interroger notre rapport à l’altérité… Et si ce lieu de passage favorisait la rencontre, la construction, la découverte? Ce conte interroge notre image de la frontière, ce qui fait frontière. Quel est le devenir de ceux qui ont franchi la frontière, pour qui existent-ils?


Et si la question de la frontière était non pas de nous laisser passer ou pas, mais de nous faire passer et de quelle manière.


Festival: Opus Ultimus / Les Chiche Capon

Festival: Opus Ultimus / Les Chiche Capon

COMPLET
  • Du 24 au 26 sept. 2019 à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

Voilà enfin le tout dernier spectacle des Chiche Capon avec un titre prémonitoire : Opus Ultimus, parce que c’est
irrémédiable et que tout a une fin !
De là à penser que ce spectacle pourrait être le dernier du quatuor il n’y a qu’un pas !
Après presque 20 ans (ils les fêteront en 2021) de tournée à travers le monde et pas moins de 5 spectacles, on
pourrait s’y attendre mais qui sait ?
Les voilà donc sur le chemin du questionnement ontologique dans un spectacle introspectif !
Ils se réunissent pour se parler, pour faire parler d’eux, pour parler du groupe …
On les découvre sous un jour qu’on ne leur connaissait pas. Comme s’ils avaient pour l’occasion posé les armes
pour se montrer sous le nez rouge. Ricardo est un peu essoufflé, Fred a toujours de l’ambition, Mat et Pat quant
à eux ont des préoccupations plus terre à terre ! Ils se dévoilent tour à tour, nous montrent leurs secrets, nous
invitent dans leur intimité… Et puis s’en vont comme s’ils n’allaient jamais plus revenir…


Juliette, le commencement

Juliette, le commencement

  • Mer. 25 sept. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Dans une Cité déstabilisée par les intrigues politiques, le déchirement de la famille Royale, la menace latente de la dernière fée et la frénésie du tant attendu festival de théâtre, Juliette croise et rencontre une foule de personnages qui la guideront vers son avènement.


Héritière du travail de Christopher Nolan, Victor Hugo et Valerie Solanas, Juliette, le Commencement est une pièce épique et éminemment politique. Elle donne la part belle notamment aux personnages féminins de l’univers Shakespearien, aux prises avec les problématiques de la société occidentale.


Festival Fais un saut à Prague – Jeudi 26 septembre

Festival Fais un saut à Prague – Jeudi 26 septembre

  • Jeu. 26 sept. à 19 h
  • Anis Gras - Arcueil

19h Ouverture du festival, le vernissage de l’exposition Mecs dans le jardin (Chlapi v zahrade)
20h Cinéma: projection de films courts tchèques
21h Lecture: Mises en bouches dramatiques


La deuxième édition du festival Fais un saut à Prague, du 26 au 28 septembre, prend plus d’envergure dans la représentation du théâtre tchèque avec la venue en France de deux créations tchèques : la compagnie Masopust avec Journal du voleur et le théâtre Divadlo Na Zábradlí et sa pièce Hédonistes. Les Hédonistes sont en réflexion sur la mort et l’attente de la mort du point de vue de la société contemporaine. Journal du voleur est un opéra-mystère pour un comédien chanteur (Miloslav König) d’après les textes de Jean Genet et Bedřich Bridel sur une musique de Martin Dohnal.
Un projet de résidence en arts plastiques sera également réalisé et nous avons sélectionné quatre textes dramatiques tchèques qui seront présentés sous formes d’esquisses scéniques créées par des metteurs en scène et comédiens français.
Outre la présentation du théâtre tchèque en France, le festival Fais un saut à Prague oeuvre également à promouvoir les relations artistiques tchéco françaises. Tout comme nous faisons venir à Prague les auteurs français sélectionnés, les auteurs tchèques participeront, eux aussi, à l’ensemble du festival, à des discussions en présence d’institutions de théâtre françaises.
Les auteurs sélectionnés et leurs textes :
Ondřej Novotný : To léto (Cet été)
Markéta Bidlasová : Starý holky (Les vieilles filles)
Tomáš Vůjtek : Výmlat (Le battage)
Barbora Hančilová : Trollové mezi námi (Les trolls entre nous)
Alžběta Kočvarová et Pavel Matoušek ont été sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets en arts plastiques et seront invités à Arcueil pour exposer leur projet Les mecs dans le jardin. Pendant leur résidence, ils poursuivront également leur travail dans les jardins français.


Festival Fais un saut à Prague – Vendredi 27 septembre

Festival Fais un saut à Prague – Vendredi 27 septembre

  • Ven. 27 sept. à 20 h
  • Anis Gras - Arcueil

Au Centre tchèque de Paris – 18 Rue Bonaparte, 75006
15h Discussion: Processus de répétition dans l’écriture de plateau (avec les invitées
principales: Jan Mikulasek, Marek Cpin et Petr Stedron)


À Anis Gras
18h Conversation tchèque pour débutants / Conversation française pour débutants
20h Cie Masopust: Journal du voleur (mes: Jan Nebesky)
21h30 Rencontre avec la cie Masopust


La deuxième édition du festival Fais un saut à Prague, du 26 au 28 septembre, prend plus d’envergure dans la représentation du théâtre tchèque avec la venue en France deux créations tchèques : la compagnie Masopust avec Journal du voleur et le théâtre Divadlo Na Zábradlí et sa pièce Hédonistes. Les Hédonistes sont en réflexion sur la mort et l’attente de la mort du point de vue de la société contemporaine. Journal du voleur est un opéra-mystère pour un comédien chanteur (Miloslav König) d’après les textes de Jean Genet et Bedřich Bridel sur une musique de Martin Dohnal.
Un projet de résidence en arts plastiques sera également réalisé et nous avons sélectionné quatre textes dramatiques tchèques qui seront présentés sous formes d’esquisses scéniques créées par des metteurs en scène et comédiens français.
Outre la présentation du théâtre tchèque en France, le festival Fais un saut à Prague oeuvre également à promouvoir les relations artistiques tchéco françaises. Tout comme nous faisons venir à Prague les auteurs français sélectionnés, les auteurs tchèques participeront, eux aussi, à l’ensemble du festival, à des discussions en présence d’institutions de théâtre françaises.
Les auteurs sélectionnés et leurs textes :
Ondřej Novotný : To léto (Cet été)
Markéta Bidlasová : Starý holky (Les vieilles filles)
Tomáš Vůjtek : Výmlat (Le battage)
Barbora Hančilová : Trollové mezi námi (Les trolls entre nous)
Alžběta Kočvarová et Pavel Matoušek ont été sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets en arts plastiques et seront invités à Arcueil pour exposer leur projet Les mecs dans le jardin dans l’espace Anis Gras. Pendant leur résidence, ils poursuivront également leur travail dans les jardins français.


Festival: Antigone's not dead / Atelier 29

Festival: Antigone's not dead / Atelier 29

  • Sam. 28 sept. à 18 h
  • Le Samovar - Bagnolet

Enfermée dans sa grotte, Antigone est hantée et entière. Mais au fond du gouffre, tout peut changer. La quête
d’Antigone devient une ode à la vie. L’amour comme révolte contre l’ordre établi. Le rire comme un pied de nez à
la mort.


Le Bal Tropical de Paname : Zaama Nooma Band ✚ Dj Cucurucho

Le Bal Tropical de Paname : Zaama Nooma Band ✚ Dj Cucurucho

  • Du 28 sept. au 1er oct. 2019 de 19 h 30 à 2 h
  • Le Chapiteau de la Fontaine aux images - Clichy-Sous-Bois

☉ OUVERTURE DE SAISON DU CHAPITEAU
AVEC LE BAL TROPICAL DE PANAME ☉


• SAMEDI 28 SEPTEMBRE 19H30 - 2H
• DEROULÉ DE LA SOIRÉE :
◔ A partir de 19h30 : restauration
◔ 20h30 ~ première partie : Concert de Boubacar Kafando & Zaama Nooma Band
◔ A partir de 23h ~ deuxième partie : After Yourte avec Dj Cucurucho
• PENSEZ AU COVOITURAGE (https://cutt.ly/awb5a0q)


💜 ▂ 1° partie


Découvrez Boubacar Kafando, un virtuose de la Kora, artiste compositeur interprète, leader du groupe Zaama Nooma Band depuis 2010. Contrairement à la plupart des joueurs de Kora, il est issu de l'ethnie des Mossi, communauté fondée sur l'usage de la langue moré et connue pour ses traditions orales dans la famille et la communauté. Boubacar et ses acolytes vous invitent à voyager et danser dans un univers aux multiples couleurs et aux pulsations intenses, où l'humanité et la vie sont au coeur du propos !


Ils nous l'ont dit ! Ils sont impatients de vous faire vibrer, chanter et danser sur leurs rythmes endiablés, chaleureux et festifs et partager des ondes positives avec vous !


Avec :
Boubacar Kafando : kora, chant
Hamed Sillah : batterie
Joel Kabore : tama, djembé
Seydou :Guitare solo
Yannick Vela : guitare basse
Rébecca Gouzien: choeurs et percussions
Toni Polo : dj


💚 ▂ 2° partie


Cofondateur de Radio Groovalizacion, nomade sonore spécialiste de la sono tropicale et des fusions improbables entre la musique afro, caribe, latine, arabe ou indienne avec des rythmes urbains globaux, ce véritable groove-trotter a joué aux côtés d'artistes internationaux comme Bomba Estereo, Seu Jorge, Balkan Beat Box, Salif Keita, Systema Solar, Dhoad Gypsies of Rajasthan, La Yegros ou Chicha Libre.


De quoi transformer pour un soir notre grande Yourte en une île tropicale flottant dans les eaux turquoises de la fin de l'été !


☉ TARIFS :
- En prévente : 10 euros (plein) ou 8 euros (réduit)
- Sur place le jour J : 12 euros (plein) ou 8 euros (réduit)
- 5 euros par pers. pour les tarifs de groupe
- Gratuit pour les moins de 10 ans


☉ ACHAT DES BILLETS :
- En prévente grâce à la billetterie en ligne (bientôt ouverte) ou sur place à la caisse ou au bureau du Chapiteau (au moins 24 heures avant le spectacle).
- Sur place le jour J


✘ ATTENTION ✘ : Le Chapiteau ne prend pas la carte bleue. Sur place, uniquement par chèque ou espèces.


☉ RÉSERVATIONS :
01.43.51.27.55 ou fontaineauximages@orange.fr


••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


🚗 COVOITURAGE (notre groupe facebook)
Covoiturage Chapiteau


📌 POUR VENIR :


Le Chapiteau de la Fontaine aux Images
Stade Roger Caltot, avenue de Sévigné
93390 Clichy-sous-Bois


Venir en transports
RER B Aulnay + 613 arrêt "Ecole normale / Le Coteau"
ou Tramway 1 arrêt "Pont de Bondy" + 347 arrêt "Le Coteau"
ou RER E " Le Raincy - Montfermeil " + 601
ou 642 arrêt "Frederic Ladrette" puis longer l'école Paul Vaillant Couturier


Venir en voiture depuis Paris/ Banlieue :
◔ Pour les GPS : Tapez "6 avenue de Sévigné" et entrez en voiture dans le parc, suivez les flèches "Chapiteau" jusqu'au parking sur le stade.
◔ De Paris : A3 sortie Bondy + RN3 dir. Livry-Gargan puis Clichy-sous-Bois.
◔ Depuis Porte de Pantin : RN3 dir Livry-Gargan puis Clichy-sous-Bois ou depuis la A86, Pont de Bondy + RN3 dir.Livry-Gargan puis Clichy-sous-Bois


Festival: Ils étaient une fois...des petits nez rouges / Alexandra Willot-Beaufils et Clowns Sans Frontières

Festival: Ils étaient une fois...des petits nez rouges / Alexandra Willot-Beaufils et Clowns Sans Frontières

  • Sam. 28 sept. à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

Entrée libre sur réservation / discussion avec la réalisatrice et l’équipe de Clowns Sans Frontières à l’issue de la projection.


C’est un petit objet au pouvoir magique… Derrière un nez rouge tout devient possible : rire, s'émouvoir, répondre à la question « Pourquoi sommes-nous vivants ? ».
Voici l'histoire de ceux qui sont derrière ce nez rouge…. L’histoire de deux troupes de "Clowns sans Frontières", deux pays différents, deux cultures, deux spectacles à monter en un temps record. Un seul et même but : apporter de la joie, une heure durant, à des orphelins, des enfants des rues, des prisons. Redonner le goût de l'enfance et retrouver l'essence de l'humanité, le sens des rapports humains.


Alexandra Willot-Beaufils a suivi, seule, caméra au poing l'aventure humaine de ces clowns bénévoles, elle leur donne aujourd'hui la parole...


et si en chacun de nous, il y avait un clown qui sommeille ?


Avec :
Anaïs Veignant, Anestis Chatzifotiadis, Ariel Giraud, Fane Desrues, Julien Cottereau, Aly Sobhy, Diana Calvo, Hany Taher, Jakob Lindfors, Maria Victoria Monedero, Nicolas Cambon, Noha Khattab et Valérie Tarrière.


Festival: Alpheus Bellelus / Le Collectihihihif

Festival: Alpheus Bellelus / Le Collectihihihif

  • Mer. 2 oct. à 15 h + autres horaires
  • Le Samovar - Bagnolet

On voyage. Dans l’obscurité, on ouvre les valises. On plante le chapiteau. Dans l’ombre, on s’habille. Le trac nous
envahi. Le rideau se lève, les projecteurs s’allument, on entre en piste. Un instant passe. Le rideau tombe. Le public
disparaît. Restent les confettis à balayer, la nuit, la toile à tomber. Puis le voyage reprend, demain déjà un autre ciel,
d’autres rires, une histoire à recommencer…
L’ambition de ce spectacle est de revisiter l’univers du cirque itinérant en donnant à voir le spectaculaire du quotidien
de deux artistes fantasques qui passe du train au chapiteau, des coulisses à la piste, de l’ombre à la lumière.


Festival: L'Amour à 15h37 / Jean-Claude Cotillard

Festival: L'Amour à 15h37 / Jean-Claude Cotillard

  • Jeu. 3 oct. à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

Faire un enfant. Le nourrir et l’élever.
Plonger dans la profondeur du désir, de la joie, du désarroi, de l’hystérie, de la mélancolie, de l’excitation, de la peur,
du désespoir, du délabrement, du rire, de la colère ?
Faire un enfant. Ne faut-il pas attendre une situation professionnelle stabilisée ?
Oui, mais chez l’homme le nombre de spermatozoïdes par millilitre de sperme est en baisse constante !
Et cet enfant sera-t-il conforme à nos désirs?
Et… ne pas rater l’heure de l’ovulation ! Ne pas stresser à l’heure de l’ovulation !


Cartographe

Cartographe

  • Ven. 4 oct. à 15 h + autres horaires
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

« Varsovie‚ 1940 : avant que le ghetto ne soit complètement détruit‚ un vieil homme apprend son art de la cartographie à sa petite-fille. Varsovie‚ de nos jours : une femme se passionne pour cette histoire devenue une légende de guerre et part à la recherche de la carte. Peu à peu le passé et le présent se rejoignent : croisement des mémoires‚ des temps et des espaces. Il s’agit de cartographier l’effacement‚ de survivre à la perte par la précision des souvenirs reconstitués‚ « les choses importantes ne se voient qu’à petite échelle ». » (Texte en quatrième de couverture du Cartographe publié aux éditions Les Solitaires Intempestifs). C’est la 11ème pièce issue du répertoire dramatique espagnol que présente la compagnie La Traverse.


Festival: Rira bien qui rira / L'apprentie compagnie

Festival: Rira bien qui rira / L'apprentie compagnie

  • Ven. 4 oct. à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

C’est une conférence sur le rire.
Une conférence sur le rire donnée par Proserpine, clown grotesque, personnalité universitaire et objet de ses recherches
pour l’occasion.
C’est une conférence à vivre.
Une expérience réflexive et pratique sur le rire.
Proserpine, à partir d’une série d’expérimentations entre elle et le public, de textes théoriques et de vidéos la mettant
en scène, donnera à vivre l’expérience corporelle de cet événement irrépressible qu’est le rire et tentera ainsi de
comprendre ses pouvoirs extraordinaires de lien sur le corps social.


Gayamix ✚ Kabylie Minogue

Gayamix ✚ Kabylie Minogue

  • Ven. 4 oct. de 20 h 30 à 22 h
  • Le Chapiteau de la Fontaine aux images - Clichy-Sous-Bois

⋱☼⋱ MAAD IN 93 — festival de créations musicales ⋱♡⋱


▬ GAYAMIX ✚ KABYLIE MINOGUE
Voici un mirage sur lequel seraient tombés les hommes bleus en plein désert du Sahara : on y verrait un sound-system près d’une oasis, planté à côté d’un groupe électrogène, sans oublier le petit bar au coin du feu. Délibérément improvisée, basée sur l’articulation entre dancefloor et mélopées voyageant d'Afrique du Nord en Extrême Orient, mouvement et hypnose, cette musique faite de longues plages se fera en s’inventant, avec un certain goût du risque et de l’instantané.


✷ GAYAMIX ✷
Fasia Kati Danse, voix, danse
Denis Rézard, basse électrique
Jonathan Pontier, synthés


✷ Kabylie Minogue ✷
Kheireddine Bouteraa et Jad Benyahia, machines


⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰


Du 13 septembre au 05 octobre :
MAAD IN 93 — festival de créations musicales


Festival itinérant en Seine-Saint-Denis, le MAAD in 93 additionne les particularités : présenter 15 concerts dans 15 lieux différents et proposer chaque soir des créations musicales issues de rencontres entre artistes.


En effet, chaque concert résulte du dialogue entre deux artistes aux univers parfois très différents. Iels bénéficient de quelques jours de répétition ensemble en amont afin d’élaborer un répertoire éphémère et propre au festival.


Porté par le réseau MAAD 93, le festival s’attache à partager les valeurs qui animent les salles membres de son réseau : la célébration de la diversité musicale et sa richesse toute particulière en Seine-Saint-Denis, la convivialité ainsi que la circulation des artistes et des publics dans le 93.


♡ Toutes les dates du MAAD in 93 : bit.ly/MAADin93-2019


⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰


▬ Infos pratiques ↯
☼ Billetterie en ligne ⁑ à venir
↠ Tarifs ⁑ 8-12 € ⋰ tarif pour les groupes ⋰ gratuité pour les -10 ans


▬ Accès ↯
⚲ Chapiteau de La Fontaine aux Images ✴ 2 Avenue de Sévigné ✴ 93390 Clichy-sous-Bois
↠ 20:30


⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰ ⋰


❤ Le MAAD 93 est soutenu par le Département de la Seine-Saint-Denis, la Sacem, la DRAC Île-de-France, l'ADAMI et la Spedidam.
En partenariat avec viàGrandParis.


Dérive

Dérive

  • Ven. 4 oct. à 14 h 30 + autres dates
  • Anis Gras - Arcueil

Vous décidez de sortir de chez vous. Dehors, vous marchez sans but précis, vous portez votre attention sur ce qui vous entoure : bruits, sons, couleurs, odeurs. Vous écoutez l’espace. Imperceptiblement, l’espace extérieur se colore de votre espace intérieur. Vos sensations, vos émotions, votre histoire façonne votre perception de l’espace. 
Racontez-nous la suite…
Dérive se passe en deux temps : d’abord un échauffement du spectateur qui invite chacun à expérimenter l’exercice de la dérive, à l’extérieur. Puis la forme solo de Dérive est présentée, en salle.


Festival: Master Class/ Matthieu Pillard (Les Chiche Capon)

Festival: Master Class/ Matthieu Pillard (Les Chiche Capon)

  • Sam. 5 oct. à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

Une création express et expresse sur la brèche et sur la braise avec des anciens élèves du Samovar (sélection en
cours) dans une provocation d’écriture et un processus de création diligent…


Qui déplace le soleil

Qui déplace le soleil

  • Mer. 9 oct. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Qui déplace le soleil est un conte, une fable d’aujourd’hui. En arrière plan, un homme à une machine-à-coudre veille comme un ange sur le récit. Au premier plan, deux femmes glissent constamment du rôle de narratrices à celui des personnages qu’elles évoquent, alternant récit et dialogues. Elles re vivent, pour mieux les raconter, les événements de l’histoire : l’une des deux femmes arrive dans une maison où l’autre est déjà là, pour louer une chambre. Celle qui arrive s’installe, en quête de sens, pour trouver le calme d’écrire, hantée par l’esprit de son père, le couturier à la machine-à-coudre présent en arrière plan. Dans la relation qui tente de se développer entre les deux femmes, le banal va coexister avec l’étrange, jusqu’au jour où la femme qui reçoit disparaît. La maison est soudainement vacante. Celle qui vient d’arriver reprend sa route, laissant les murs autour de ce qui n’a été qu’un lieu de passage. Le huis-clos entre les deux femmes se fait l’écho des identités bouleversées, des migrations, des frontières qui se traversent et se redéfinissent. Le bruit de la machine-à-coudre se fait entendre, rappelant la force du tissu, du tissage, dans ses lignes entremêlées, autant que les récits intimes se tissent avec l’histoire du monde.


HORS CASE

HORS CASE

  • Jeu. 10 oct. de 20 h 30 à 21 h 40 + autres dates
  • Théâtre de La Girandole - Montreuil

Pour chercher une voie qui lui appartient, une jeune femme revisite son parcours et ses sensations. Sur scène, on suit les cheminements de sa pensée. Les dessins d’Edmond Baudoin apparaissent et disparaissent. Sous la forme de quatre tableaux, ils mettent en scène les différents personnages intérieurs de la jeune fille et la reconnectent à ses souvenirs, à ses doutes, rêves et enthousiasmes. C’est par la rencontre entre le corps et le dessin, à chaque fois différente, qu’elle peut avancer dans sa réflexion. Comme le dit si bien Baudoin : « Pourquoi c'est souvent dans les retours en arrière que je vais de l'avant? ». HORS CASE est donc l’histoire d’un voyage : celui d’un corps en mouvement à travers une mémoire dessinée.


Play War

Play War

  • Mer. 16 oct. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

C’est la guerre ! Deux soldats sont catapultés en pleine jungle. Plongés dans un univers modelé par les sons et la vidéo, ces deux personnages (qui ont parfois du mal à se comprendre) nous entraînent dans un périple inspiré des grands classiques du cinéma américain. Un spectacle tout public avec autant d’humour que de délicatesse, entre Charlie Chaplin et Tex Avery.
A travers les yeux de deux personnages dépassés par les événements, la nouvelle création Play War de la Compagnie Discrète est une invitation à revenir en enfance et à s’interroger sur notre rapport à la guerre.


Shamelle •  Cie Les Petites Causes

Shamelle • Cie Les Petites Causes

  • Jeu. 17 oct. de 14 h 30 à 16 h + autres dates
  • Le Chapiteau de la Fontaine aux images - Clichy-Sous-Bois

☉ THEATRE D'OBJETS ☉


• DEUX SEANCES :
◔ Jeudi 17 oct. à 14h30
◔ Vendredi 18 oct. à 20h30
• CIE LES PETITES CAUSES
• A PARTIR DE 14 ANS


Un tissu. Des dunes. Sur une table, un tas de sable. Autour de la table, quelques toutes petites maisons éclairées de bougies, posées sur des promontoires. Nous sommes en Afrique, dans le désert.


Shasha, 50 ans, va nous raconter la tragique et longue traversée de sa famille, quand elle avait 7 ans, à la recherche de l’eau. Du départ du village à l’arrivée dans un camp de réfugiés. Avec des objets du quotidien, Shasha recrée les personnes, les étapes, les rencontres.


⇢ Distribution :
Thierry Joze : mise en scène
Marie Abada-Simon : jeu


⇢ Soutiens :
Théâtre de la Girandole et Les Roches (Montreuil)
La Cie est ambassadrice IN Seine-Saint-Denis


☉ TARIFS :
- En prévente : 10 euros (plein) ou 8 euros (réduit)
- Sur place le jour J : 12 euros (plein) ou 8 euros (réduit)
- 5 euros par pers. pour les tarifs de groupe
- Gratuit pour les moins de 10 ans


✘ ATTENTION ✘ : Le Chapiteau ne prend pas la carte bleue. Sur place, uniquement par chèque ou espèces.


☉ RÉSERVATIONS :
01.43.51.27.55 ou fontaineauximages@orange.fr


•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


🚗 COVOITURAGE (notre groupe facebook)
Covoiturage Chapiteau


📌 POUR VENIR :


Le Chapiteau de la Fontaine aux Images
Stade Roger Caltot, avenue de Sévigné
93390 Clichy-sous-Bois


Venir en transports
RER B Aulnay + 613 arrêt "Ecole normale / Le Coteau"
ou Tramway 1 arrêt "Pont de Bondy" + 347 arrêt "Le Coteau"
ou RER E " Le Raincy - Montfermeil " + 601
ou 642 arrêt "Frederic Ladrette" puis longer l'école Paul Vaillant Couturier


Venir en voiture depuis Paris/ Banlieue :
◔ Pour les GPS : Tapez "6 avenue de Sévigné" et entrez en voiture dans le parc, suivez les flèches "Chapiteau" jusqu'au parking sur le stade.
◔ De Paris : A3 sortie Bondy + RN3 dir. Livry-Gargan puis Clichy-sous-Bois.
◔ Depuis Porte de Pantin : RN3 dir Livry-Gargan puis Clichy-sous-Bois ou depuis la A86, Pont de Bondy + RN3 dir.Livry-Gargan puis Clichy-sous-Bois


COURS PUBLIC DES 2E ANNÉE

COURS PUBLIC DES 2E ANNÉE

  • Dim. 20 oct. de 15 h à 16 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

Présentation public d'un cours des stagiaires de 1e année avec Guy Lafrance


Durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


Fenomeno - Laura Simi / Cie Silenda

Fenomeno - Laura Simi / Cie Silenda

  • Mer. 30 oct. de 20 h à 21 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ Fenomeno - Laura Simi / Compagnie Silenda - CRÉATION


Danseuse malentendante, Laura Simi n’a de cesse d’investir le son et d’explorer son influence sur sa manière de danser et de s’exprimer. Avec ce solo, à rebours de son histoire intime - des journaux retrouvés de son enfance et adolescence - elle interroge ses obsessions : comment les sons et les bruits sont devenus à la fois des obstacles à franchir et un élément central de sa danse ? Fenomeno est une sorte d’autoportrait où les mouvements, les sons se composent et se déconstruisent au gré d’états d’âmes.


Laura Simi est née en Toscane en Italie. Elle se forme à Florence puis aux côtés de Martha Graham, Alvin Nikolais ou Kazuo Ohno. En 1993 elle crée Silenda avec Damiano Foa, ils signent ensemble plus de 15 pièces présentées en France et à l’international.


Chorégraphe et interprète : Laura Simi
Musique : Perig Villerbu
Lumières : Damiano Foà
Collaborations artistiques : Neil Callaghan et Martina Raponi
Costumes : Marco Mazzoni
Durée : 50 minutes


© Christophe Cormier


Animans - Ana Paula Gusmao, María Montero et Nicola Vacca / Compagnie Caminante - Fenêtre sur résidence

Animans - Ana Paula Gusmao, María Montero et Nicola Vacca / Compagnie Caminante - Fenêtre sur résidence

  • Mar. 5 nov. de 16 h à 17 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ Animans
Ana Paula Gusmao, María Montero et Nicola Vacca – Compagnie Caminante


La fenêtre sur résidence est une manière conviviale et bienveillante de partager la période de recherche chorégraphique menée au Regard du Cygne. Le spectateur est invité par les artistes à se glisser dans le studio comme une petite souris, pour observer des formes abouties ou encore en développement.


Mais qu’est ce qu’un « animan » ? À mi-chemin entre l’animal et l’humain ces espèces étranges prennent possession du plateau : ils dorment, rient, rongent, se grattent, se battent. Par des petits riens, des tics et des tocs, les trois danseurs font évoluer leurs créatures et partagent avec nous l’état de leurs recherches en ouvrant le studio de répétition. Étape de création, Animans écrit une histoire de transformation, de mutation, de changement de soi. Au fond, quelle animalité transite dans mon corps ? Qui suis-je quand j’abandonne ma verticalité d’humain ?


La Compagnie Caminante, dirigée par Ana Paula Gusmao, María Montero et Nicola Vacca, s’intéresse aux contrastes et à leurs entre-deux. La compagnie développe ses projets entre La Belgique, la France et la Suisse.


Chorégraphes et interprètes : Ana Paula Gusmao, María Montero et Nicola Vacca
Costumes : Sarah Delattre
Image : Stephen Rusk
Durée : 50 min
Entrée libre sur réservation
© Caminante


Signes d'Automne - Spectacles Sauvages

Signes d'Automne - Spectacles Sauvages

  • Mer. 6 nov. de 16 h à 18 h + autres horaires
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ SPECTACLES SAUVAGES


Des artistes jeunes ou confirmés font le choix de la mise en danger, de la prise de risque artistique, de l’expérimentation. Avec des formes courtes et des extraits, leur talent s‘expose sur notre plateau pendant ces deux jours. Professionnels, public, artistes se retrouvent et échangent lors de ces rencontres ludiques et chorégraphiques.


✤ Ice – Bahar Temiz


Conception et chorégraphie : Bahar Temiz
Interprétation : Bahar Temiz
Texte : Michael de Cock
Scénographie : Meryem Bayram
Lumières : Pol Matthé
Son : Charo Calvo
Conseils artistiques : Marc Vanrunxt
Technique : Nele Verreyken
Remerciements : Simge Gücük, Ola Maciejewska
Durée : 15 minutes


Solo multi-facettes, Ice ne se situe pas seulement dans le champ de la danse, mais flirte aussi avec l’architecture et les arts visuels. Dans l’espace, des fils tissent une toile d'interactions, des nœuds, lignes et ruptures. Fondue dans ce paysage et dans un temps devenu liquide, la chorégraphe Bahar Temiz révèle les creux, les absences, la métamorphose de la matière et de notre monde.


À Istanbul Bahar Temiz termine le lycée français puis étudie la philosophie à Paris et la danse aux Pays-Bas. Elle suit la formation chorégraphique Ex.e.r.ce à Montpellier. Depuis 2013 elle crée 1+, In Love, Zee, et est interprète des Superamas comme d’Ivana Müller.


✤ Démayé - Florence Boyer et Abdou N'gom


Direction artistique : Florence BOYER
Chorégraphie : Florence BOYER
avec la complicité de Abdou N’GOM
Interpètes : Florence Boyer, Abdou N’GOM
Dramaturgie de la danse : Guy COOLS
Conseiller en dramaturgie : Dénètem TOUAMBONA
Création lumière : Alain CADIVEL
Composition musicale : Jako MARON
Costumes : Juliette ADAM
Durée : 15 minutes


Venue de la Réunion, Florence Boyer investit la tradition Maloya, ces musiques et danses héritées des esclaves de l’île. Pour Démayé, la chorégraphe cherche les « mayages » le métissage en créole, qui surviennent dans le geste. Pas à pas, deux corps laissent émerger une danse née du marronnage : un voyage de l’un à l’autre, de la danse contemporaine au Hip-Hop, entre les rives de l’Océan Indien et de l’Atlantique.


Dès 2008 Florence Boyer s’intéresse à la tradition Maloya en signant le premier article scientifique et anthropologique sur le sujet. Récompensée de nombreux prix, son travail puise dans les traditions pour construire un langage chorégraphique contemporain.


✤ Je suis venu voir danser des gens autour de moi – Anna Ten


Interprétation et co-auteur : Louis Labadens
Conception et mise en scène : Anna Ten
Assistante dramaturgie : Patricia Couvet
Regard extérieur : Patricia Couvet
Durée : 15min


Je suis venu voir les gens danser autour de moi est une histoire vraie, celle de Louis Labadens. Spectateur invétéré, il a été propulsé dans le monde de la danse contemporaine à l’approche de la soixantaine. Aujourd’hui il franchit un pas de plus : performer au plateau. Dans ce solo à la lisière du théâtre documentaire, Anna Ten, par la trajectoire hors normes de Louis, en dit long sur l’art d’être spectateur.


D’origine ukrainienne, la metteuse en scène et chorégraphe Anna Ten co-fonde le groupe d’expérimentation CAMP en 2015. Elle crée des environnements immersifs et se passionne pour les témoignages, comme celui de Louis Labadens, ancien cadre de magasin C&A devenu amateur de danse, puis professionnel sur le tard.


✤ L’être là – Léa Grappe


Jeu, texte et mise en scène : Léa Grappe
Assistance à la mise en scène : Arthur Raynaud
Costumes : Léa Grappe
Création sonore (voix off) : Léa Grappe
Création Lumières : Les Plateaux Sauvages pour Propulsion le 15 juin 2019
Régisseuse : Anne Roudy
Durée : 20 minutes
Un projet initié et crée au théâtre les Plateaux Sauvages dans le cadre du tremplin Propulsion


Comment savoir si on est vraiment là ? Pour y répondre, Léa Grappe se lance dans un seule en scène humoristique et philosophique. En partageant son training quotidien, entre danse et théâtre, jouant des possibilités de la présence, elle relie cette question au travail de l’interprète. Est-on soi-même quand on est sur scène ? Et, qu’est ce qui nous prouve que c’est bien Léa Grappe, devenant nous dans L’être là ?


Gagnante du prix du jury de Propulsion 2019 - tremplin pour les talents du 20ème - pour ce solo, Léa Grappe expérimente un théâtre incarné, performatif. Issue d’études dramatiques à Besançon et Paris, elle signait sa première mise en scène 46 Miettes en 2017.


© Baptiste Muzard - Léa Grappe - L'être là


Madre mía

Madre mía

  • Mer. 6 nov. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Évoquant l’affaire des bébés volés du Franquisme révélée dans les années 2010, Madre Mía entrecroise les voix d’hommes et de femmes témoins, organisateurs, complices de ces crimes à grande échelle, celles des victimes et de leurs défenseurs. La pièce se focalise sur la complexité de la filiation et de la quête identitaire ainsi que celui de la difficulté de la relation père-fille.


On nez des femmes • Collectif Le Nez dans le bocal

On nez des femmes • Collectif Le Nez dans le bocal

  • Jeu. 7 nov. de 14 h 30 à 15 h 30 + autres dates
  • Le Chapiteau de la Fontaine aux images - Clichy-Sous-Bois

☉ THEATRE DE CLOWN ☉


• TROIS SEANCES :
◔ Jeudi 7 nov. à 14h30
◔ Vendredi 8 nov. à 10h et 20h30
• COLLECTIF LE NEZ DANS LE BOCAL
• A PARTIR DE 9 ANS


On nez des femmes !, c’est la naissance de deux clowns jumelles, naïves et sincères : Henriette et Katarina. Leur marraine Pétula leur annonce la nouvelle, elles sont des femmes et vont devoir suivre les indications du manuel « à l’usage de la femme moderne ». Talons, maquillage, épilation … tout y passe pour se conformer aux canons de beauté.


Entre clownerie et prise de conscience féministe, ce spectacle donne à voir deux clowns qui remettent en question les diktats imposés par « le manuel, » allégorie d’un sexisme du quotidien.


⇢ Distribution :
Aurélie Bozzelli et Mylène Calà : jeu
Katia Charmeaux : mise en scène


⇢ Soutiens :
Le Chapiteau de la Fontaine aux Images, Les Roches à Montreuil (résidence), Decomakers (décors)


☉ TARIFS :
- En prévente : 10 euros (plein) ou 8 euros (réduit)
- Sur place le jour J : 12 euros (plein) ou 8 euros (réduit)
- 5 euros par pers. pour les tarifs de groupe
- Gratuit pour les moins de 10 ans


✘ ATTENTION ✘ : Le Chapiteau ne prend pas la carte bleue. Sur place, uniquement par chèque ou espèces.


☉ RÉSERVATIONS :
01.43.51.27.55 ou fontaineauximages@orange.fr


•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


🚗 COVOITURAGE (notre groupe facebook)
Covoiturage Chapiteau


📌 POUR VENIR :


Le Chapiteau de la Fontaine aux Images
Stade Roger Caltot, avenue de Sévigné
93390 Clichy-sous-Bois


Venir en transports
RER B Aulnay + 613 arrêt "Ecole normale / Le Coteau"
ou Tramway 1 arrêt "Pont de Bondy" + 347 arrêt "Le Coteau"
ou RER E " Le Raincy - Montfermeil " + 601
ou 642 arrêt "Frederic Ladrette" puis longer l'école Paul Vaillant Couturier


Venir en voiture depuis Paris/ Banlieue :
◔ Pour les GPS : Tapez "6 avenue de Sévigné" et entrez en voiture dans le parc, suivez les flèches "Chapiteau" jusqu'au parking sur le stade.
◔ De Paris : A3 sortie Bondy + RN3 dir. Livry-Gargan puis Clichy-sous-Bois.
◔ Depuis Porte de Pantin : RN3 dir Livry-Gargan puis Clichy-sous-Bois ou depuis la A86, Pont de Bondy + RN3 dir.Livry-Gargan puis Clichy-sous-Bois


Signes d'Automne - Spectacles Sauvages

Signes d'Automne - Spectacles Sauvages

  • Jeu. 7 nov. de 16 h à 18 h + autres horaires
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ SPECTACLES SAUVAGES - FORMES COURTES


Des artistes jeunes ou confirmés font le choix de la mise en danger, de la prise de risque artistique, de l’expérimentation. Avec des formes courtes et des extraits, leur talent s‘expose sur notre plateau pendant ces deux jours. Professionnels, public, artistes se retrouvent et échangent lors de ces rencontres ludiques et chorégraphiques.


✤ Mimeosaurus – Theo Pendle


Un être indéfini au costume de chair, sans sexe, sans cheveux, se tord, danse et se transforme à volonté. Par curiosité, par distraction et par nécessité. Au gré des couleurs changeantes, au gré d’impulsions multiples, cet extrait raconte l’exploration d’un corps. À la façon d’un nouveau-né, nous assistons à la genèse de ses sensations.


Formé en danse à Montpellier, à Londres puis à Salzbourg en Autriche, Théo Pendle est interprète du travail de Ricardo Rozo, Dai Jian ou Karine Saporta. Il crée son premier solo Vous pouvez répéter ? au Regard du Cygne aux Signes de Printemps 2018.


Chorégraphie et interprétation : Théo Pendle
Regards extérieurs : Florence Peyrard, Moreno Solinas, Igor Urzelai
Durée : 10 min


✤ Démayé - Florence Boyer et Abdou N'gom


Venue de la Réunion, Florence Boyer investit la tradition Maloya : cette musique et cette danse héritées des esclaves de l’île. Pour Démayé, la chorégraphe cherche les maillages créatifs et imprévus qui surviennent dans le geste. Pas à pas, deux corps laissent émerger une danse née du marronnage : un voyage de l’un à l’autre, de la danse contemporaine au Hip-Hop, entre les rives de l’Océan Indien et de l’Atlantique.


Dès 2008 Florence Boyer s’intéresse à la tradition Maloya en signant l'un des premiers écrits scientifiques et anthropologiques sur le sujet. Récompensée de nombreux prix, son travail puise dans les traditions pour construire un langage chorégraphique contemporain.


Direction artistique : Florence BOYER
Chorégraphie : Florence BOYER
avec la complicité de Abdou N’GOM
Interpètes : Florence Boyer, Abdou N’GOM
Dramaturgie de la danse : Guy COOLS
Conseiller en dramaturgie : Dénètem TOUAMBONA
Création lumière : Alain CADIVEL
Composition musicale : Jako MARON
Costumes : Juliette ADAM
Durée : 15 minutes


✤ Comme ça – Collectif VRAC
Ils sont trois, dans un parc ou sur une plage. Enfin, le cadre n'est pas si important. Ils sont allés questionner des passants sur le mouvement. Comme ça est une danse quotidienne, minutieuse et qui s'adresse à la multitude. À vous spectateurs ils posent une question énigmatique : où voyez-vous le plus de mouvements ? Carré ou rond ?


C’est au Conservatoire de Paris qu’Alice Boivin, Laure Desplan et Enzo Pauchet se rencontrent. Chacun interprète pour d’autres artistes comme Sylvain Groud, Aurélie Berland ou Daniel Larrieu, en 2018 ils fondent ensemble VRAC pour chorégraphier leurs propres projets.


Chorégraphie et interprétation : Alice Boivin, Laure Desplan et Enzo Pauchet
Durée : 20 minutes


✤ Corps en transe – Daouda Nganga
Proposition chorégraphique : Daouda Nganga
Interprétation : Daouda Nganga
Un projet de l’aa-e - l’atelier des artistes en exil LOGO
Durée : 10 min


Daouda Nganga cherche la transe dans la danse, et nous invite à vivre, avec lui, cette transcendance. Dans son solo, il emprunte aux traditions spirituelles des peuples Kongo et Mandingues, d’Afrique de l’Ouest, un dialogue possible avec l’invisible. Corps en transe est une quête d'exaltation, un état de corps « traversé » qui a le pouvoir de nous libérer de peurs contemporaines et d’angoisses incarnées.


Né à Brazzaville au Congo, Daouda Nganga se forme à la danse afro-traditionnelle. Il co-crée Symbiose présenté à Dakar et Paris. En France depuis 3 ans, il danse notamment avec Thierry Thieû Niang et est accompagné par l’atelier des artistes en exil.


© Manaure Marin - Comme ça - Collectif VRAC


Family Day

Family Day

  • Sam. 9 nov. de 10 h 30 à 18 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ FAMILYDAY


Programmation gratuite pour les moins de 12 ans, Family day est un temps ouvert dédié à toute la famille. Conçus pour les plus petits comme les plus grands, des ateliers de pratique, une sieste chorégraphique, des formes performatives ou des spectacles, sont à expérimenter tout au long de la journée.


✤ Tarifs pour la Family Day
10 € spectacle seul / 5 € atelier seul / 5 € sieste chorégraphique seule / 15 € le pass pour tous les événements- gratuit pour les - de 12 ans accompagnés


AGENDA DE LA JOURNÉE


✤ 10:30 - Entre chien et loup - Répertoire
Christina Towle – Kikuvo compagnie


Séance supplémentaire (hors les murs à la bibliothèque Louise Michel le samedi 16 novembre à 11:00 entrée libre sur réservation)


Chorégraphie et conception : Christina Towle
Interprètes : Caroline Ducrest et Miguel de Sousa
Conception musicale : Paki Zennaro
Scénographie et lumières : Anne Palomeres
Costumes : Cécile Fraysse
Durée : 30 minutes


L’histoire se passe à l’orée d’un bois, sur un sentier bordé d’arbres colorés. Entre chien et loup, quand le soleil se couche et que la lune se lève, quand le jour se transforme en nuit, dans l’obscurité un chien vient surprendre un loup. Le duo bestial joue avec ce qui les réunit et ce qui les différencie. Ils dansent entre le bleu et le jaune, le clair et le sombre, les miroirs et ses reflets. Apprivoisant leurs sentiments, de la peur à la confiance, ils entament ensemble une métamorphose pour abandonner petit à petit leurs animosités et devenir un peu plus humains.


Franco-américaine, Christina Towle s’est formée auprès d’un grand maître : Merce Cunningham. Elle fonde en 2015 la Kivuko. Après Lune et Soleil, Entre chien et loup clôt une trilogie pour les tous petits. Elle est, depuis 2019, programmatrice au Regard du Cygne.


✤ 11:30 - Atelier parents/enfants
Christina Towle – Kivuko Compagnie


« Promenons-nous dans les bois » autour d'Entre chien et loup, est un atelier qui propose d'apprendre ensemble, enfants et adultes, une chanson à geste. A partir d'un échauffement de la voix (respiration, voyelles, consonnes, crescendo, decrescendo) nous apprendrons les paroles, en y associant progressivement une gestuelle, qui participera à la mémoire de l'ensemble.


Séance supplémentaire (hors les murs à la bibliothèque Louise Michel mercredi 20 novembre à 15:00 entrée libre sur réservation)


✤ Siestes Chorégraphiques
Christina Towle – Kivuko Compagnie
14:30 et 15:30


Dans l’espace cosy et apaisant du Regard du Cygne, la sieste chorégraphique invite les petits et grands enfants, à l’oisiveté et à la détente. Auto-massages ludiques, improvisations dansées, exercices respiratoires, écoutes musicales et relaxation guidée sont autant d’expérimentations pour nous relaxer et qui, sait-on jamais, nous plongerons peut-être dans les bras de Morphée.


✤ 16:30 - Vernissage - Danse d’intérieur
Lotus Eddé-Khour


Danse d’intérieur se passe dans ce qu’on nomme, chacun à sa façon, « chez soi ». Maison, appartement, colocation, foyer, chambre d'hôpital, Lotus Eddé Khouri n’a pas besoin de place, elle n’a pas besoin de musique, elle a besoin d’une rencontre entre le mouvement, l’habitat et les personnes qui y vivent. Ce sont 13 premières Danses d’intérieurs qu’elle a égrené près de Nancy, puis 17 réalisées avec Le Regard du Cygne dans les 19ème et 20ème arrondissements. L’exposition de textes, photos et dessins témoigne de ces danses-là, intimes, furtives, vitales.


Entre alliage et discorde Lotus Edde Khouri se frotte au temps, sons et humeurs. Elle collabore avec les musiciens Jean-Luc Guionnet et Stéphane Rives, avec le plasticien Christophe Macé pour Structure-Couple. Depuis 2016, elle déploie Danse d’intérieur chez l’habitant.


© Christina Towle- Entre chien et loup


Making of…

Making of…

  • Mer. 13 nov. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Dans la société d’aujourd’hui qui noie l’individu dès l’enfance dans un globaritarisme de surconsommation de plus en plus absurde et destructif, notre propos est aussi celui de l’éloge du doute. L’objectif est de provoquer des interrogations concernant le positionnement sociétal des jeunes européens, avec leurs opinions et projets de vie, en montrant leurs confusions mais sans en faire le procès. Le spectacle cherchera à éclairer la mise en cohérence de leur « conscience » personnelle, mettant en parallèle leurs aspirations avec celles de leurs parents. Ces parents qui ont fabriqué une société devenue aujourd’hui infanticide : pas d’emplois et précarisation durable des jeunes, baisse de naissances et vieillissement de la population, enfin, par recherche de profits et paresse, legs d’une planète polluée, malade et épuisée. Ça revient de fait, physiquement et symboliquement, à condamner à mort ses descendants : une mort lente, peut–être, comme la chante Brassens, mais une mort quand même.

Pour y questionner / montrer les réactions des jeunes d’aujourd’hui, l’homicide qui justifie notre dramaturgie est un symbole explicite d’infanticide sociétal : une bavure policière provoque la mort de 3 jeunes dont un se révèle être le fils du policier responsable du drame.
Le nouveau correct politically show librement inspirée par « Douze hommes en colère » de Reginald Rose, célèbre modèle de questionnement du doute.


FATCH - Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé

FATCH - Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé

  • 14 et 15 nov. 2019 de 20 h à 22 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ FATCH - CRÉATION
Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé – Structure Couple


Sous le nom de Structure-Couple, Lotus Edde Khouri et Christophe Macé prolongent leur série de miniatures chorégraphiques, chacune propulsée par une chanson connue et remixée à la sauce Jean-Luc Guionnet. Pour FATCH tout est parti d’un célèbre standard de jazz : Sometimes I feel like a motherless child interprété par Fats Waller à l’orgue. Sur un socle cranté, tel un grand peigne avec des dents de la taille d’un pied, le duo s’obstine dans un jeu d’équilibre tenace, ténu, tendu et parfois teigneux.


Deuxième moitié de Structure-Couple Christophe Macé est performeur et artiste plasticien. Il colle, fabrique, bricole, monte, imbrique des matériaux de construction, parfois précaires, sondant le réel, pour les porter à la scène ou dans les espaces d’exposition.


Conception et réalisation : Lotus Eddé-Khouri, Jean-Luc Guionnet et Christophe Macé
Interprétation chorégraphique : Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé
Composition musicale : Jean-Luc Guionnet, d’après Sometimes I feel like a motherless child de Fats Waller
Interprétation musicale : Jean Dousteyssier
Scénographie : Christophe Macé
Lumières : Baptiste Joxe et Structure Couple

Durée : 40 min


→ Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé sont en résidence de création technique au Regard du Cygne du 23 au 27 septembre 2019


© Remy Illig - Structure couple - Fatch


LECTURE EXCENTRIQUE / MAÏA BERLING

LECTURE EXCENTRIQUE / MAÏA BERLING

  • Jeu. 14 nov. à 20 h
  • Le Samovar - Bagnolet

Une façon originale de découvrir des auteurs contemporains proches du Samovar : enseignants de la formation professionnelle ou amateure, anciens élèves, auteurs excentriques...


C’est Jean-Luc Vincent qui les programme.


L'ombre de chacun

L'ombre de chacun

  • Sam. 16 nov. de 16 h à 16 h 30 + autres dates
  • Théâtre de La Girandole - Montreuil

« C'est l'histoire... d'un Cerf inquiet, d'un petit Lapin qui veut grandir, d'un Soldat en guerre, d'un Chat qui fait toujours le même rêve, d'un Livre qui veut tout savoir et d'une Ombre. »
Parcourir.
Une histoire pour grandir.
Une histoire pour rêver.
Rêver.
Seul grandir ensemble.
Ensemble rêver tout seul.
Allumer la lumière.
Le temps et l'ombre, nos temps nos ombres pour avancer. Ensemble et seul.
Gravir.
Chanter.
Tourner.
Noter.
Attendre.
Sauter.
Tinter.
Rouler.
La peur qui danse dans l'ombre de chacun.
Le rêve qui se demande.
Danser l'ombre, nos ombres.
Seul mais ensemble, ce sera plus simple.
Non ?


COURS PUBLIC DES 1E ANNÉE

COURS PUBLIC DES 1E ANNÉE

  • Sam. 16 nov. de 18 h à 19 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 1e année avec Guy Lafrance


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


COURS PUBLIC DES 2E ANNÉE

COURS PUBLIC DES 2E ANNÉE

  • Sam. 16 nov. de 20 h à 21 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 2e année avec Lory Leshin


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


Bach sonate e danzate - Marco Chenevier - Répétition publique

Bach sonate e danzate - Marco Chenevier - Répétition publique

  • Mar. 19 nov. de 16 h à 17 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ Bach de Marco Chenevier – Compagnie Aldes


Un violoncelle et un corps sont les deux instruments de la partition de Bach sonate e danzante. Six préludes de Jean-Sébastien Bach, monuments de la musique classique, s’offrent à la scène comme six personnages aux couleurs et aux sentiments contradictoires. Nul besoin de trop intellectualiser cette musique savante, par la danse elle se digère et nous déplace. Dans cette médiation rythmique et physique, Marco Chenevier, gracile et disponible, ouvre ainsi les portes de son théâtre empathique. L’un de ceux qui sait adoucir les mœurs et calmer l’humeur.


Naviguant entre la France et l’Italie, auprès de Roméo Castellucci ou Carolyn Carlson, et collaborateur de Roberto Castello, Marco Chenevier développe une recherche croisant théâtre et danse. Fondateur de TiDA, il crée 15 pièces et dirige le festival T*Danse.


De et avec : Marco Chenevier (danse) et Serena Costenaro (violoncelle)
Lumières : Andréa Sangiorgi
entrée libre sur réservation


→ Marco Chenevier est en résidence de création au Regard du Cygne au printemps 2020


© Ewa Gleisner- Bach


IBOX

IBOX

  • Mer. 20 nov. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Dans un futur rapproché, le monde ultra-connecté en proie au mal-être, à l’individualisme et à l’isolement, a trouvé son salut grâce à l’IBOX. Un outil thérapeutique révolutionnaire crée par une multinationale vendu par millions qui permet non seulement aux individus de guérir de leurs névroses en revivant les moments décisifs de leur vie en réalité augmentée mais surtout d’accéder à un sentiment oublié qu’on appelle le bonheur.


Soirée partagée - Marie Simon et Eva Assayas

Soirée partagée - Marie Simon et Eva Assayas

  • 21 et 22 nov. 2019 de 20 h à 21 h 30
  • Le Regard du Cygne - Paris

SOIRÉE PARTAGÉE


✤ Le vrai lieu - CRÉATION - Eva Assayas – Compagnie Hekla


Se reconquérir, bâtir les contours de son corps incertain, être soi comme être chez soi, voilà le défi que se lance Eva Assayas dans un solo en prise directe avec l’intimité. Inspirée des mots d’Albert Camus et des tiraillements qu’il décrit au fil des pages de son roman inachevé Le Premier Homme, la chorégraphe expérimente le geste comme un foyer. Dans un paysage tout aussi démesuré qu'illusoire, et enveloppée de sonorités électroniques, Eva Assayas part à la recherche du vrai lieu, déraciné et apatride.


Formée au CNSMDP et diplômée de littérature française comparée Eva Assayas, chorégraphe et interprète, se préoccupe à la fois des gestes et des mots. Portée par ceux de Camus, elle crée avec Ariane Derain Obscur à soi même. Le vrai lieu en est le second volet.


Chorégraphie et interprétation : Eva Assayas
Scénographie : Guillaume Bouisset
Musique originale : Antoine Assayas
Durée : 30 minutes


__________________________________


✤ Soie - CRÉATION - Marie Simon – Compagnie Les Cils


Chorégraphe et interprète : Marie Simon
Composition et interprétation (musique Live) : Ahmed Amine Ben Feguira
Durée : 20 minutes


Quelques notes de oud, instrument traditionnel du maghreb et proche orient, sonnent dans l'obscurité. Puis un corps nu se laisse deviner. Doucement éclairée par des touches enveloppantes de lumière, la danse de Marie Simon se déplie. Abyssale, voluptueuse et labyrinthique, elle semble tisser, avec des fils invisibles, une étoffe qui relierait le monde et le moi profond de la chorégraphe et interprète. Soie, pièce courte délicatement habillée par la nudité, offre un duo entre la danse furtive de Marie Simon et les sonorités chantantes de Ahmed Amine.


Diplômée en danse et en arts plastiques, après être sortie de l’incubateur de la Fabrique de la danse, Marie Simon crée la compagnie Les Sils. Elle rencontre Ahmed Amine lors de la formation Prototype V à l’abbaye de Royaumont. Soie est sa première création.


© Philippe Hanula - Soie - Marie Simon


De nos frères blessés

De nos frères blessés

  • Mer. 27 nov. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Tu meurs à cause de l’opinion publique. En 1956, Fernand Iveton, français d’Algérie et ouvrier indépendantiste, pose une bombe dans un local vide de son usine : explosion prévue après la fin du travail pour ne blesser personne. La bombe n’explose pas mais il est arrêté, torturé, et condamné à la peine capitale. On se heurte à la raison d’Etat… L’histoire de Fernand Iveton, tué pour l’exemple, est transmise comme un conte mêlant l’intime à l’Histoire.


CLOWN ET OBJET / PASSAGE DE L’ANGE (CIE VOIX-OFF - DAMIEN BOUVET)

CLOWN ET OBJET / PASSAGE DE L’ANGE (CIE VOIX-OFF - DAMIEN BOUVET)

  • Jeu. 28 nov. à 20 h 30 + autres dates
  • Le Samovar - Bagnolet

Du Jeudi 28 au samedi 30 novembre à 20h30
Dimanche 1er décembre à 18h
Tout public
Tarifs : 15€ / 12€ ( bagnoletais, tarifs réduits) / 5€ (enfants de – de 12 ans, écoles de théâtre et de cirque)


>> Solo comique pour personnage cosmique


Un ange passe. Patatras !, le voici qui s’étale comme une crêpe sur notre planète, au point de ne pas se rappeler le message qu’il est venu délivrer... Dans un spectacle qui tient du cabaret et du solo d’auguste au nez rouge, Damien Bouvet interprète un être chimérique traversé par tous les possibles.


De et avec : Damien Bouvet


CLOWN ET OBJET / FOCUS SUR DAMIEN BOUVET :


Damien Bouvet, fonde en 1986 la cie Voix Off ; il est de ces artistes inclassables qui, à l’image de la marionnette, conjugue librement plusieurs langages. Celui du corps d’abord, central, à travers le thème du travestissement et de la métamorphose. Mais aussi, en écho à ce «corpsfrontière» qui dialogue entre plusieurs états, statuts ou natures, celui de l’adresse au public toujours très juste, qu’il déploie au gré des apparitions de ses personnages. Enfin, le langage clownesque, qu’il réinvente, comme une obsession.


La Bibliothèque Nationale de France, le Théâtre Dunois, le Théâtre aux Mains Nues, Le Samovar, l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et Le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette s’associent pour ce focus qui nous permet d’entrer au cœur de l’œuvre de cet artiste et de s’immerger dans son travail si singulier.


Au programme du 8 octobre au 19 janvier : près de 40 représentations avec cinq spectacles dont une création, des rendez-vous questionnant le rapport à la «trace artistique» et des plateaux Jeunes projets inscrivant l’artiste dans une démarche de transmission.


. voir la programmation du Mouffetard-théâtre des arts de la marionnette: http://lemouffetard.com/spectacle/le-poids-dun-fant%C3%B4me


. voir la programmation du Théâtre aux mains nues: http://www.theatre-aux-mains-nues.fr/programmation


Saxifrages

Saxifrages

  • Mer. 4 déc. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Margaux, Capucine, Lola, Camille et Mickaël ont grandi au sein d’une communauté hippie dans les années 70 ; ils ont fait leur révolution à hauteur d’enfance et cru qu’ils pouvaient changer le monde. Séparés, ils se heurtent aux années néolibérales et quand ils se retrouvent, adultes, pour liquider le passé, ils découvrent qu’ils sont liés par un pacte qui les amène à sortir de leur confort pour réinventer une utopie de résistance.


CONFÉRENCE PERTURBÉE / REPORTERRE

  • Ven. 6 déc. à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

Durée: 1h30


Le Samovar et le journal Reporterre co-organisent des « Conférences Perturbées » sur des thématiques variées liées à l’écologie.


Au plateau : un conférencier·ère et un·e artiste clown·e.


Julie

Julie

  • Mer. 11 déc. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Durant la nuit de la Saint Jean, Julie et Jean, respectivement fille du propriétaire et domestique de la propriété, confrontent leurs désirs d’émancipation et luttent pour leurs survies. Jean désire Julie, l’a toujours désirée, mais la déteste parce qu’elle représente tout ce qui lui a toujours manqué. Julie fantasme un avenir loin de son père et séduit un homme qu’elle méprise. Une lutte commence.


L'IMPOSTURE

L'IMPOSTURE

  • Jeu. 12 déc. de 20 h 30 à 21 h 40 + autres dates
  • Théâtre de La Girandole - Montreuil

Plus jeune j'étais persuadée que la vie c'était : faire des études, avoir un bon travail, se marier avec un homme et faire des enfants. Il fallait être mince et féminine, parce que c'est comme ça que sont les femmes, en tout cas celles que l’on voit à la télévision, dans les magazines... Alors comment se construit-on quand on est grosse? Pas très jolie? Que l’on voudrait être un garçon pour se marier avec des filles? Quand on se sent comme une imposture.
En grandissant, j'ai souvent dit en plaisantant que j'étais « une imposture ». Une imposture sur les bancs de la fac, une imposture à l’Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette, une imposture dans le réseau des arts de la marionnette. Et cette blague a toujours fait rire tout le monde. Les blagues ne sont pas anodines, c'est de là que me vient l’envie de créer un spectacle solo, un one-woman-show marionnettique qui aborde ce sujet de la disparité, et de la place que la société donne aux gens différents : Aux gros, aux homosexuels, aux intermittents ... Et il se trouvent que j'ai la chance d'être les trois à la fois. Ce spectacle n'est pas une thérapie, mais une furieuse envie de créer, de dire, et de PARTAGER. Partir de soi, pour dire des choses plus universelles, questionner cette société hétéronormée qui laisse encore si peu de place à ce qui ne rentre pas dans des cases. Il s'agit de créer un spectacle populaire, qui se joue partout et pour tous. Pour cela j'ai décidé d'utiliser une technique qui me fascine depuis que je suis en âge de regarder des cassettes vidéos : le one-man-show et le stand up. Faire des sketchs, des vannes, parodier. Faire un spectacle drôle en utilisant mon outil : la marionnette et le théâtre d'objets. Pour raconter avec humour et poésie l’histoire « des gens qui doutent », des ratés, de ceux qui se sont toujours sentis dans un entre deux... Un autoportrait marionnettique où naîtront de nombreux personnages que l'on a tous rencontré dans notre vie.
Lucie Hanoy


COURS PUBLIC DES 1E ANNÉE

COURS PUBLIC DES 1E ANNÉE

  • Ven. 13 déc. de 19 h à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 1e année avec Guy Lafrance


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


La vie des bord(e)s

La vie des bord(e)s

  • Mar. 17 déc. à 19 h 30 + autres dates
  • Anis Gras - Arcueil

CONTE ELECTRO POP – « Il était une fois, a long long time ago, mucho tiempo, molto tempo fa… »
Un conte. Moderne mais forcément un peu ancien aussi. L’histoire d’un royaume imaginaire, construit sur le modèle d’une coquille d’escargot, avec une route en colimaçon partant de sa base large à son sommet pointu, sur lequel siège un roi, ses conseillers, ses courtisans. Le territoire s’organise comme de bien entendu, du plus pauvre – en bas – au plus riche – en haut –, et la vie…


L’Asticot

L’Asticot

  • Mer. 18 déc. à 14 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

L’Asticot n’aime pas l’école et se pose plein de questions. Il vit seul avec sa mère, Viola. Il ne sait rien de son père qui a été effacé par Viola, comme on tente de chasser un cauchemar obsédant. Durant trois jours, on suit l’Asticot et sa mère dans leurs allers et retours de la maison à l’école. Ils croisent la Femme Lente et l’Homme qui aideront l’Asticot à en savoir un peu plus.


LECTURE EXCENTRIQUE / MARIE-ELISABETH CORNET

LECTURE EXCENTRIQUE / MARIE-ELISABETH CORNET

  • Jeu. 9 janv. à 20 h
  • Le Samovar - Bagnolet

Une façon originale de découvrir des auteurs contemporains proches du Samovar : enseignants de la formation professionnelle ou amateure, anciens élèves, auteurs excentriques...


C’est Jean-Luc Vincent qui les programme.


Un bout de jardin

Un bout de jardin

  • Mer. 22 janv. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Guillaume est un jeune homme mal dans sa peau et une victime qui s’ignore. A la suite d’une mauvaise rencontre sur Internet, il tombe dans l’addiction à la pédopornographie et s’engouffre de plus en plus dans cette déviance jusqu’à être rattrapé par la justice. Il ne se reconstruira qu’après avoir compris ce qui avait été occulté dans son passé.


FOCUS SUR LA CIE À / LE CHANT DU BOUC

FOCUS SUR LA CIE À / LE CHANT DU BOUC

  • Ven. 24 janv. de 20 h 30 à 21 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

Durée : 50 minutes / Spectacle pour adultes, accessible en famille à partir de 12 ans


tarifs : 15€ / 12€ (bagnoletais, tarifs réduits) / 5€ (écoles de cirque et de théâtre)


*Tragédies minuscules mais universelles *


Le « Chant du bouc » est une tragédie minuscule mais universelle, portée par trois comédiens et un musicien, fable aigre-douce autour de l’intégration, de la figure de l’étranger, et du rapport à la norme. Avec une écriture théâtrale burlesque et musicale, "Le Chant du Bouc" explore les résonances de la tragédie aujourd’hui, à travers la figure du "bouc émissaire", nous plongeant en pleine tragi-comédie de proximité.


Dans "Le Chant du Bouc", le bouc est le symbole de la personne sacrifiée, la métaphore de la victime.


Le "bouc émissaire" en tant qu’héros tragique est la figure autour de laquelle s’articulent le propos et l’écriture de la pièce.


Le point de départ du spectacle est là : trois personnages sont réunis autour de l’enterrement d’un bouc, vraisemblablement victime d’un crime dont nous ne connaissons ni le motif ni le coupable. Plus qu’un animal mort, il est la métaphore de ce qui a été sacrifié pour les uns, mais aussi de l’expiation des crimes commis par les autres.


Il symbolise l’état tragique dans lequel chacun se trouve.


Au prix de quel sacrifice parvient-on à s’intégrer ? à être reconnu ? À quelle part de nous-mêmes sommes-nous prêts à renoncer en échange de cela ?


• Direction artistique, écriture et mise en scène : Nicolas Alline et Dorothée Saysombat


• Regard extérieur (précis-yeux) : Nicolas Quilliard


• Jeu : Nicolas Alline, Dorothée Saysombat et Jean-Pierre Hollebecq


• Composition et interprétation musicale : Nicolas Gallard


• Création lumières : Rodrigue Bernard


Dans le cadre d'un focus sur la Cie à dans le Département de Seine Saint-Denis (en savoir plus: http://www.lesamovar.net/programmation/compagnies-programmes/2019-2020)


FOCUS SUR LA CIE À / ILS SONT PASSÉS PAR ICI

FOCUS SUR LA CIE À / ILS SONT PASSÉS PAR ICI

  • Sam. 25 janv. à 16 h
  • Le Samovar - Bagnolet

Nous proposons à des compagnies constituées d’anciens du Samovar de venir présenter en 10 minutes à leur manière (carte blanche : tchatche, extraits, vidéo…) leur parcours et leurs projets : des artistes ayant fait la formation du Samovar depuis sa création en 1990 jusqu’à la promotion de 2012-2014, que leurs chemins aient gardé une couleur clownesque ou pas, l’intérêt étant de montrer la diversité de leurs langages artistique.


Une après-midi festive ouverte aux programmateurs pour découvrir des univers variés ayant émergé des bouillonnements du Samovar…


Nous vous espérons nombreux au rendez-vous !


FOCUS SUR LA CIE À / MA FOI

FOCUS SUR LA CIE À / MA FOI

  • Sam. 25 janv. de 19 h à 19 h 45 + autres horaires
  • Le Samovar - Bagnolet

Durée : 40 minutes
Public : Ados et Adultes / jauge réduite : 50 personnes par séance
Tarifs : 15€ / 12€ (bagnoletais, tarifs réduits) / 5€ (écoles de cirque et de théâtre)


*Petite forme de théâtre d’objets et de bondieuseries pas si catholiques pour autel électronique *


Créée dans le cadre d’une commande d’Angers Nantes Opéra passée à Dorothée Saysombat en octobre 2009 autour du Concile d’Amour d’Oskar Panizza, « Ma foi » traite la thématique de la religion face à la sexualité, en particulier face à la question des Maladies Sexuellement Transmissibles, en mettant en scène une religieuse manipulant des objets plus ou moins catholiques, sur un autel à clavier électronique.


« Ma foi » s’inspire du propos global du « Concile d’Amour », mais le revisite à sa libre façon, en détournant les symboles religieux et en se jouant de toutes ces bigoteries, avec fantaisie et humour. Plutôt qu’une satire de la religion et d’une parodie des dévots, « Ma foi » est un essai loufoque et décalé, entre Le Jour du Seigneur et Tex Avery.


Mise en scène et interprétation : Dorothée Saysombat


Pieux complice : Nicolas Alline


FOCUS SUR LA CIE À / CABARET

FOCUS SUR LA CIE À / CABARET

  • Dim. 26 janv. à 18 h
  • Le Samovar - Bagnolet

tout public / tarif unique : 10€ / enfants de – de 12 ans : 5€


Une soirée cabaret concoctée par la Compagnie à avec quelques comparses de formation.


Dans le cadre d'un focus sur la Cie à dans le Département de Seine Saint-Denis (en savoir plus: http://www.lesamovar.net/programmation/compagnies-programmes/2019-2020 )


THE ONE & the one

THE ONE & the one

  • Lun. 27 janv. de 20 h 30 à 21 h 30 + autres dates
  • Théâtre de La Girandole - Montreuil

Dans la pure tradition des grands duos comiques tels
Harlecchino & Brighella, Footit & Chocolat, Stan Laurel &
Oliver Hardy, Jerry Lewis & Dean Martin, voici « Anna de Lirium
& Colette Gomette » (Tanja Simma et Hélène Gustin),
combinaison puissante et hilarante de 2 clowns au féminin.
Elles se sont rencontrées dans une tournée au Brésil en 2014,
chacune en solo. Ces 2 maîtresses de l’art du clown visuel
n’ont pas résisté à s’associer.
Instantanément captivantes par leur apparence : Anna la
grande et Colette la petite deviennent inséparables.
La grande est naïve et plutôt lente, la petite rapide et plutôt
hargneuse. Elles sont liées comme le yin et le yang, même si
tout n’est pas si simple ! En essayant d’atteindre un objectif
commun (jouer de la flûte), elles nous livrent les vicissitudes
des relations humaines. L’excès de gentillesse, les désirs
cachés, l’egocentrisme malmènent leur amitié.


Joie

Joie

  • Mer. 29 janv. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

La joie, c’est ce qu’on nous a promis, c’est ce que l’on est en droit d’attendre. On en a même fait notre hymne. Et pourtant elle ne vient toujours pas. Les Débutantes, entre danse et théâtre, partent à sa recherche. Et ce n’est pas si simple. Comme une quête impossible. Comme un défi lancé à ceux qui s’unissent, leur imposant compromis et renonciation sans même l’assurance d’obtenir ce que nous méritons. Un jeu de dupes ? Il va falloir se battre. Avec joie.


cours public des 1e année

cours public des 1e année

  • Mar. 4 févr. à 19 h
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 1e année


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


Apodysophilie

Apodysophilie

  • Sam. 15 févr. à 20 h 30
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

La scène est vue comme un laboratoire ouvert aux yeux du public. Dans ce laboratoire, les deux protagonistes déclinent l’utilisation et la représentation du corps nu. Succession de mises à nu et de recouvrements du corps, la nudité et le voyeurisme laissent vite place aux corps, aux souffles et aux émotions. Comédien, performeurs, techniciens, enfants, hommes de CroMagnon, les deux protagonistes ne cessent de passer d’une casquette à l’autre au fil des scènes et des sons. Apodysophilie c’est le jeu des apparences et des costumes, des rôles et des codes, au centre de ce tourbillon d’images, seule constante : le corps, l’Homme.


Mlle Julie #meurtre d'âme

Mlle Julie #meurtre d'âme

  • Jeu. 20 févr. de 20 h 30 à 21 h 45 + autres dates
  • Théâtre de La Girandole - Montreuil

Nous sommes trois au plateau deux hommes, une femme.
Nous sommes acteurs vidéastes et chanteurs, nous créons un petit bout de monde. Le monde de Jean et Julie.
Jean et Julie sont sensibles, sensuels et chacun cherche à s’émanciper de son histoire familiale ou sociale. Ils cherchent des voies de libération.
Mlle Julie # meurtre d'âme est une libre variation sur Mademoiselle Julied'August Strindberg.


A Tea with Virginia W.

A Tea with Virginia W.

  • Mer. 26 févr. 2020 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Toute sa vie, Virginia Woolf a défendu l’indépendance des femmes et leur créativité. Autrices britanniques d’hier et d’aujourd’hui se rencontrent autour d’un thé en mémoire de Virginia, évoquant les thématiques de son essai « Une Chambre à Soi » : la maison, l’amour, la théorie de la soeur de Shakespeare. Ce thé sera accompagné de chants de Purcell, Dowland, Marjorie Kennedy-Fraser en passant par Marianne Faithfull et Annie Lennox.


LECTURE EXCENTRIQUE / HÉLÉNA VILLOVITCH

LECTURE EXCENTRIQUE / HÉLÉNA VILLOVITCH

  • Jeu. 27 févr. 2020 à 20 h
  • Le Samovar - Bagnolet

Une façon originale de découvrir des auteurs contemporains proches du Samovar : enseignants de la formation professionnelle ou amateure, anciens élèves, auteurs excentriques...


C’est Jean-Luc Vincent qui les programme.


COURS PUBLIC DES 2E ANNÉE

COURS PUBLIC DES 2E ANNÉE

  • Sam. 29 févr. de 20 h à 21 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 2e année avec Hélène Gustin (Colette Gomette)


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


Ouste !

Ouste !

  • Mer. 4 mars 2020 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

OUSTE est une conférence mouvementée pour deux clowns sur l’art de virer les gens avec légèreté. Vulcano et Lucien nouvellement embauchés et formés à la méthode OUSTE, font la démonstration d’une expulsion efficace, sans émotion.
Leur slogan : « Avec OUSTE, c’est sans effort qu’ils sont dehors ! « . Et si justement nos deux lascars bien malgré eux se laissaient emporter par l’émotion ?


Cours public des 1e année

Cours public des 1e année

  • Dim. 8 mars 2020 à 15 h
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 1e année


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


Vivement Noël

Vivement Noël

  • Dim. 8 mars 2020 de 17 h à 18 h + autres dates
  • Théâtre de La Girandole - Montreuil

Cette comédie cocasse à la lisière du burlesque, construite de manière classique à la
Feydeau, prend comme prétexte le repas de L’Aïd pour mettre en exergue les
antagonismes, les travers, les manies… que traverse une famille française d’origine
maghrébine. Les générations se croisent sur des valeurs et des a priori parfois contraires
qui les mènent à une succession d’imbroglios et de quiproquos, dignes d’un boulevard
contemporain emmené par des comédiens enthousiastes et talentueux.


Cours public des 2e année

Cours public des 2e année

  • Dim. 8 mars 2020 de 17 h à 18 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 2e année avec Christian Tétard (musique)


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


La Passion selon Jean

La Passion selon Jean

  • Mer. 11 mars 2020 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

C’est avec un humour féroce et dans un flot furieux de paroles qu’Antonio Tarantino traite du périple qui reconstitue les 9 étapes de la Passion. Par ce spectacle, nous voulons tendre le miroir à notre société qui nie la folie, cherche à éliminer toute altérité. Pour nous, il s’agit de reconnaître dans le malade mental l’individu et par sa fragilité, la folie. Car reconnaître la folie, c’est mettre en valeur l’altérité comme apport spécifique de l’être différent à la vie de la cité.


Allers-Retours

Allers-Retours

  • Mer. 18 mars 2020 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Il était une fois un pont jeté entre deux pays. Sur ce pont, un ex-droguiste, Havlicek, expulsé d’un côté de la rive, pour cause de faillite, et refusé de l’autre, faute de papiers en règle. Contraint de faire des allers-retours sur ce triste morceau de bois, entre deux postes de douane, il rencontre de truculents personnages et bouleverse la vie locale.


Cours public des 1e année

Cours public des 1e année

  • Jeu. 19 mars 2020 de 19 h à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 1e année avec Philippe Dormoy (texte)


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


Cours public des 2e année

Cours public des 2e année

  • Ven. 27 mars 2020 de 19 h à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 2e année avec Jean-Luc Vincent (texte)


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


Libertades/Libertés

Libertades/Libertés

  • Ven. 27 mars 2020 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Miguel Zavala propose quatorze photographies.
Quatorze auteurs travaillent sur ces images, en Espagne.
Chaque image est ensuite associée à une pièce brève.
Le Théâtre de l’Opprimé s’appuie sur le matériau de ces pièces dans ses ateliers, une, plusieurs. Parfois toutes.
Différents auteurs, acteurs et actrices, différents metteurs en scène sont à l’œuvre.
Ils ouvrent, comme toujours, la scène au spectateur afin qu’il porte sa voix et que tous dessinent ensemble le chemin de cette réflexion commune.


Cours public des 1e année

Cours public des 1e année

  • Mar. 31 mars 2020 de 19 h à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 1e année avec Christian Tétard (musique)


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


Cours public des 2e année

Cours public des 2e année

  • Ven. 3 avril 2020 de 19 h à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 2e année avec Franck Dinet


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


L’Enfant

L’Enfant

  • Mer. 15 avril 2020 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Dans un royaume imaginaire, quoique si semblable au nôtre, Mer et Molaire Godefroy, deux notables du royaume partent à la recherche de D’orée, leur enfant disparu, vingt-cinq ans après sa disparition. Aux côtés du détective Draft, leur enquête va les mener sur les pas des plus dangereux conspirationnistes du royaume.
Sur un ton comique et absurde, la pièce développe une réflexion sur la notion de pouvoir et de dissidence. La mise en scène s’appuie sur des masques de théâtre javanais qui plonge le spectacle dans un exotisme singulier. Accompagné d’une musique gamelan, le spectateur pénètre dans un univers inconnu et déroutant. La pièce se veut donc comme une réflexion politique menée tambours battants à travers une aventure policière et cocasse, une expérience sensorielle et philosophique.


L’Appel

L’Appel

  • Mer. 22 avril 2020 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

L’Appel : Un marin, une sirène. Un conte onirique autour d’une impossible rencontre. Ce marin a navigué pendant des années à la recherche d’une quête, d’un rêve, d’un instant. Cette quête est à la fois réelle et irréelle.
Son souhait est de la revoir, l’admirer, la voir danser…


Love & Money

Love & Money

  • Mer. 29 avril 2020 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

David et Jess s’aiment d’un amour unique. Sacré. Incandescent. Quand David découvre la dépression de sa femme et les dettes qu’elle a accumulées à cause d’achats compulsifs, il essaye de la sauver. De les sauver tous les deux. Cette histoire parle de ce qu’on peut faire par amour et par instinct de survie. De ce qu’on n’arrive plus à faire, même par amour. Cette histoire parle de désespoir. Et d’espoir.


Cours public des 1e année

Cours public des 1e année

  • Mar. 5 mai 2020 de 19 h à 20 h 30
  • Le Samovar - Bagnolet

stagiaires de 1e année


durée : 1h30 / tarif unique : 3€


Affirmer son clown prend du temps...


Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.


L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même.


Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.


C'est pourquoi les apprentis clowns sont confrontés très régulièrement au public.


Ivanov

Ivanov

  • Mer. 20 mai 2020 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Ivanov de Tchekhov dans une nouvelle production discrète, ridicule, sexy et pleine d’âme. Aussi simple qu’une crise de mi-vie dans son état brutalement ordinaire, cette pièce met en lumière les caractères insatisfaits, les émotions brisées, l’agitation juvénile et la fatigue physique. Des egos autocentrés, indécis et impénétrables s’effondrent férocement dans l’espoir de s’imposer les uns aux autres. Les événements se transforment en une fête glorieusement fastidieuse où le rire et les larmes sont indiscernables. Affamé pour échapper aux contraintes du quotidien, à la pauvreté intellectuelle et financière, Ivanov essaie de se débarrasser des mensonges portés par l’inertie et de prendre des décisions, même si elles font mal.